Actualités : Italie

LIBRINO

Librino : HAUT LIEU DE LA MISSION MONTFORTAINE


«Laisse-toi rejoindre par la Miséricorde de Dieu»: telle est l’invitation que les Filles de la Sagesse et les Pères montfortains, avec quelques familles de la communauté paroissiale “Résurrection du Seigneur”, ont chantée, proclamée et annoncée  dans les rues principales de Librino.  A l’occasion du Tricentenaire de la mort de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, missionnaire apostolique et “bon père” des pauvres,  les Filles de la Sagesse et les Pères montfortains ont voulu vivre la mission populaire dans une périphérie… que trouver de mieux que Librino en Sicile, Italie ?

Un peu d'histoire

Librino est un grand quartier de Catane, avec peu de services, dépourvu de lieux pour se réunir et la paroisse est l’unique espace social de rencontre et de solidarité. Quartier considéré à risque au niveau de la délinquance, où la drogue se trouve facilement et où les enfants ne vont pas à l’école. Librino a cependant, une communauté paroissiale vivante et attentive, engagée sur le territoire, imprégnée de la spiritualité montfortaine.

Voulue courageusement par le curé, le Père Salvo Cubito, et par la communauté des Filles de la Sagesse présentes dans le quartier depuis 1989, cette mission représente un souffle d’air frais dans une journée brûlante, parce qu’elle a donné un nouvel élan à la communauté paroissiale et qu’elle a rejoint même les plus éloignés. Comme dirait le Pape François, on a fait le choix d’aller vers les périphéries… de l’existence.

En route vers les périphéries ... 

Le 7 mai, fête de la Bienheureuse Marie-Louise de Jésus, en pleine neuvaine de la Pentecôte, le curé, quatre missionnaires de la Compagnie de Marie, treize Filles de la Sagesse et une quarantaine de laïcs de la paroisse, dont les Ami-e-s de la Sagesse,  sont à pied d’œuvre. Le 8 mai, devant l’évêque de Catane, Mgr Salvatore Gristina, ce groupe prononce un ferme “Me voici” et chaque personne reçoit la croix des missionnaires.

Comme un coeur qui bat, la mission comporte deux mouvements:

le premier vers l'extérieur, pour rejoindre “l’humanité blessée” dans les maisons et les écoles. Les missionnaires sont allés rencontrer, écouter, annoncer la bonne nouvelle de l’Evangile, visiter les malades.

le second en paroisse avec des moments de prière et de fête, tels que: la rénovation des promesses baptismales, l’intronisation de la Parole, l’adoration de la Croix, le lavement des pieds et le dîner avec cent pauvres du quartier, le Jubilé de 50 et 60 ans de vie consacrée de quatre Filles de la Sagesse, la célébration de la miséricorde, le pèlerinage du sanctuaire de la Madonna della Roccia à celui de la Madonna della Sciara (Belpasso), puis finalement le passage de la porte sainte et le contrat d’alliance.

On aurait pu se croire au temps des missions de Montfort!

Durant les visites aux familles, un groupe de personnes s’arrête pour adorer Jésus dans la tente de l’Eucharistie, dressée près des immeubles visités quotidiennement. C’est Jésus qui est le centre de la mission comme de la vie de chaque chrétien, c’est de Lui qu’on se remplit pour le porter, le donner aux autres.

On a cherché à rejoindre toutes les tranches d’âge, des personnes âgées aux malades,  des jeunes aux enfants, par différentes activités:

  • la procession aux flambeaux pour les malades,
  • les jeux sans frontières et la journée du sport, le karaoké,
  • le concours sur «Montfort» auquel ont participé plus de 160 enfants au moyen d’affiches, de vidéos, de modelages, de poésies, d’un chapelet fait à la main …  Ils ont mis en jeu toute leur créativité.


Tout se conclut par la célébration eucharistique du 22 mai, au terme de laquelle a lieu la bénédiction d'une statue du Père de Montfort érigée dehors, sur la place de l’église.

C’est un temps de grâce et de miséricorde! Temps de fête et de joie! Les soirées ont vu se dérouler  des moments de partage et d’agapes fraternelles; dans la simplicité, les gens s’arrêtent pour bavarder et échanger. On respire un climat de communion et de famille. Que notre Dieu, toute miséricorde, poursuive avec nos Fondtaurs et la Famille montfortaine, ce mouvement de vie vers la périphérie des coeurs !

Article available in Français English Espanol Italiano

RAVENNE - ITALIE

UN TEMPS FORT DE PRIÈRE

 AVEC LE FONDATEUR ET LA CO-FONDATRICE DES FILLES DE LA SAGESSE

Soeurs et Ami-e-s de la Sagesse de Ravenne, Italie


Comme par les années précédentes, la communauté de Filles de la Sagesse a animé le mois de Marie entre les deux fêtes de Saint Louis-Marie de Montfort et de la Bienheureuse Marie-Louise de Jésus (Fondateur et Co-Fondatrice des Filles de la Sagesse). Cette année nous avons donné  un accent particulier aux  2, 3 et 4 mai, en soulignant  le tricentenaire de la mort du Saint, et le 7,  la naissance de la Bienheureuse. Nous sommes à Ravenne, paroisse San Rocco, en mai 2016.

Saint Louis-Marie a consacré toute sa vie à la recherche de la Divine Sagesse et au service multiforme des pauvres. C’est dans cette perspective qu’il a écrit différentes oeuvres: traités, cantiques, règles pour divers groupes … Son ouvrage le plus connu est le “Traité de la Vraie Dévotion à Marie”, tant aimé par Saint Jean-Paul II.

Notre prière pour les deux commémorations s’est inspirée du thème proposé par notre Conseil Général:

“Se laisser transformer par la douceur, la compassion, l’hospitalité du Christ Sagesse”

Ce thème n'est-il pas en lien avec le vécu de Montfort et de Marie-Louise dans leur abnégation et dévouement inconditionnels pour les pauvres.

Pour la première fois, ce sont les Ami-e-s de la Sagesse (Canada) qui ont élaboré un schéma de réflexion et prière à partir de ce thème.

Nous, petite équipe formée des Soeurs et de quelques laïques, nous sommes réunies dans un climat de spiritualité sereine, de participation engagée et d’enrichissement réciproque. Nous avons adapté le texte à notre réalité de “mois de Marie paroissial”.

Au cours des soirées mariales prévues, la prière s’est déroulée avec la participation active et engagée de diverses personnes dans une atmosphère de grande dévotion et de profond recueillement. Les modalités du déroulement des rencontres ont été appréciées et ont également permis une prière intense et transformante.

En même temps, la diversité des textes (chants, réflexions, prières, dizaines d’Ave Maria), et des lecteurs, a répandu autour de nous la joie de prier ensemble et de partager nos aspirations à la bonté, à l’humilité et à la miséricorde.

A la demande du groupe, les Soeurs ont chanté en français deux strophes du cantique 124 de Montfort: “O Sagesse, venez, le pauvre vous en prie” pour mettre en lumière ce qui fait la spécificité de nos origines.

Les Saints que nous avons fêtés ont en commun les traits suivants concernant leur mort:

même heure, même jour, même mois, même lieu: Saint Laurent-sur-Sèvre, France !

Cela nous laisse surpris mais aussi assurés que, dans le contexte, les événements ne sont pas dus au hasard. En d'autres mots, ils ne sont pas une pure coïncidence. Ils suscitent en nous un précieuse interrogation sur le Mystère.

Puissent Montfort et Marie-Louise nous bénir et nous aider à grandir dans les attitudes de douceur et de compassion de Christ Sagesse !

Article available in Français English Espanol Italiano
Autres articles récents dans la section Actualités : Italie
LIBRINO
RAVENNE - ITALIE
TRICENTENAIRE EN ITALIE
DE LORETTE A ORADEA (ROUMANIE)
TOUTE LA PROVINCE EST EN FÊTE !
UNE BOUFFÉE D’AIR FRAIS - RAVENNE-LUGO
UNE CARAVANE MISSIONNAIRE
Une première rencontre de jeunes Filles de la Sagesse
Un voyage aux Philippines
Un demi-miracle à Irpinia
Navigateurs: Internet Explorer version 10 et +, Firefox et Chrome | Copyright: Filles de la Sagesse 2005-2014